RDC : 6ème « Semaine de la science » lancée à Kisangani, pour une gestion durable des forêts

L’Université de Kisangani (UNIKIS) et le Centre de recherche forestière internationale (CIFOR) ont inauguré lundi 29 avril 2019 la sixième Semaine de la science à Kisangani, avec l’objectif d’offrir aux étudiants de la Faculté des Sciences une opportunité d’approfondir leurs connaissances sur la gestion durable des forêts, ont annoncé les organisateurs.

« La Semaine de la science, qui est déjà devenue une tradition à l’UNIKIS, accueille les meilleurs scientifiques spécialisés dans la conservation des forêts du bassin du Congo », a dit le Professeur Benoît Dhed’a Djailo, Recteur de l’UNIKIS, lors de la cérémonie inaugurale.

« Cela profite à nos étudiants, qui peuvent enrichir leurs connaissances sur divers sujets environnementaux et ouvrir leur vision à différents points de vue et disciplines », a-t-il ajouté.

Environ 20 experts interviendront lors de ces assises de cinq jours à Kisangani, capitale de la province de la Tshopo. Ainsi, les étudiants participeront dans des séminaires de « renforcement des capacités dans les domaines de la conservation de la biodiversité, l’exploitation forestière, la filière bois énergie, et la gestion durable de la faune », indique un communiqué du Cifor.

L’objectif étant de faciliter des échanges académiques et permettre aux doctorants de présenter l’état d’avancement de leurs travaux de recherche.

« Le premier pas vers une meilleure gestion des ressources naturelles de la RDC et du bassin du Congo au sens large, est la formation d’une nouvelle génération de spécialistes des forêts tropicales », a estimé Paolo Cerutti, un chercheur au CIFOR.

La Semaine de la science est soutenue par le projet FORETS (Formation, Recherche et Environnement dans la Tshopo), financé par l’Union européenne. Elle vise à renforcer les capacités des chercheurs congolais, promouvoir la science comme moteur de développement durable, et former les nouveaux cadres d’experts forestiers en République démocratique du Congo.

Cern

Leave Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *