A la Une : manifestation contre un opérateur minier dans la province du Sud-Kivu

Dans l’actualité minière de ce vendredi 12 octobre 2018 en RD Congo, une manifestation contre un opérateur minier dans la province du Sud-Kivu, dans l’Est du pays, n’est pas passée inaperçue.

Ce 12 octobre 2018, le site d’information radiookapi.net note que « les habitants de Tchonka dans le territoire de Shabunda ont organisé, pour la deuxième journée consécutive jeudi 11 octobre 2018, des manifestations de colère pour réclamer le départ d’un opérateur minier, accusé de piller les minerais d’exploitation artisanale ». La plupart des manifestants sont des femmes et elles s’insurgent contre la présence à Tchonka-Lulingu d’«un opérateur minier qui imposerait sa loi» sur l’achat des minerais, note ce média.

Et de préciser que les manifestants contestent un contrat signé  « entre Muyeye et le ministère des Mines, qui lui octroie le droit d’acheter tout ce qui est dans le périmètre minier de Sakima ici à Tchonka-Lulingu, donc le coltan et la cassitérite », rapporte un témoin, cité par  Radio Okapi.

Selon la même source, les militaires de garde de l’entreprise minière « ont tiré plusieurs coups de feu pour disperser les manifestants. Deux femmes se sont évanouies. L’une de deux est morte ce jeudi matin ».

Le site de la radio onusienne ajoute par ailleurs que l’administrateur de Shabunda « reconnait la situation » mais n’a pas préféré s’exprimer la dessus, tandis que « l’opérateur minier incriminé, lui est resté injoignable ».

 

Leave Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *