RDC : recrudescence du braconnage dans le parc de la Salonga

 

Photo d’archives

La commission diocésaine pour les ressources naturelles de Kole a dénoncé dans un rapport le « braconnage excessif » opéré dans le parc de la Salonga dans le centre de la République démocratique du Congo.

Un « braconnage excessif » est opéré dans le parc de Salonga et dans ses environs par les chasseurs locaux et surtout par ceux qui viennent des localités environnantes, a expliqué l’abbé Jerry Lokela, directeur de la Commission diocésaine pour les ressources naturelles (CDRN) de Kole, principal auteur de ce rapport annuel 2017-2018.

Ces actes d’extermination des éléphants dans le parc de la Salonga sont commis  avec la « complicité des militaires » qui fournissent des armes et des munitions aux braconniers. D’autres agents de services de sécurité sont également impliqués dans cette situation, ajoute le document.

Le diocèse de Kole est situé dans la province du Sankuru, au centre de la RDC. La région est riche en ressources naturelles (diamant, or, bois, poissons…) et abrite une partie du parc de la Salonga.  Malgré ces innombrables ressources, la majorité de la population de Kole comme d’ailleurs celle de la quasi-totalité de la RDC vit dans une grande pauvreté surtout dans des zones d’exploitation minière.

Le nombre des chasseurs a sensiblement augmenté ces dernières années dans les localités forestières de Kole, selon la CDRN, qui estime par ailleurs que « la chasse et la pêche exagérées sont loin d’améliorer les conditions de vie des ménages ».

Cern-Cenco

 

Leave Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *